Quand la Slow Parentalité® se glisse dans l’allaitement et l’alimentation

  • Alimentation-allaitement-slow-parentalite

Depuis plusieurs semaines maintenant, Mélanie Schmidt-Ulmann notre Coach en Slow Parentalité®, publie sur notre blog pour nous initier à cette nouvelle philosophie de parentalité heureuse.
Elle nous explique aujourd’hui dans cet article comment l’allaitement et l’alimentation font partie de cette façon de vivre.

C’est parti !

Mon réflexe Slow Parentalité® pour un allaitement serein

Assumez votre choix d’allaiter, et même celui de ne pas allaiter… sans culpabiliser. Le plus important est que ce choix soit le vôtre et qu’il soit complètement assumé ! Ne vous laissez pas diriger par les modes, voire les dogmes du moment comme les pro-biberons ou les pro-allaitement qui ne laissent aucune possibilité de variation, de nuance. Chaque maman doit pouvoir choisir sa propre voie : c’est cela, être pro-maman.

Voici mes clés pour vous aider à allaiter de la façon la plus zen possible, pour allaiter sans y penser :

  • C’est mon choix personnel et éclairé : je m’informe pendant ma grossesse pour ne pas idéaliser l’allaitement. Je sais que les débuts ne sont pas toujours simples, qu’il y a des petits bobos liés à l’allaitement mais que rien n’est meilleur que le lait maternel pour un bébé et qu’il va trouver le chemin tout seul, qu’il suffit d’une bonne position de bébé qui tète, qu’on le laisse accéder au sein 24/24, à la demande…
  • Je ne suis pas une mauvaise mère si je ne veux allaiter mon bébé que trois jours à la maternité car il recevra le colostrum. Et même si j’ai décidé de l’allaiter trois jours, je peux changer d’avis et continuer, passer à l’allaitement mixte ou même 100 % au biberon sans m’en vouloir.

À vous de tester et de décider ce qui vous convient ! Il y a toujours moyen de donner un biberon de lait rempli d’amour maternel…

  • Je m’écoute et j’écoute mon bébé : on favorise dès la naissance le contact maman-bébé pour créer du lien et favoriser l’allaitement… C’est vous qui allez devenir l’experte en votre bébé et découvrir vos capacités de mère.

Mon réflexe Slow Parentalité® pour une alimentation naturelle dès la conception de Bébé… et après !

Afin de couvrir parfaitement les besoins de votre organisme, ajoutez chaque jour à vos recettes :

  • 1 c à soupe de germe de blé ou de levure de bière ;
  • 20 g de fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes, noix du brésil, de macadamia) ;
  • 10g de graines oléagineuses (sésame, pignons de pin, pépins de courges) ;
  • 100 g de pain complet ;
  • 1 source de vitamine C à chaque repas pour favoriser l’absorption de fer ;
  • 1 c à soupe d’huile de colza ;
  • 1 c à soupe d’huile d’olive ;

Cet article sur la Slow Parentalité de Mélanie Schmidt-Ulmann pourrait aussi vous intéresser : 

2018-11-26T11:58:42+00:00 12 novembre 2018|Commentaires fermés sur Quand la Slow Parentalité® se glisse dans l’allaitement et l’alimentation