10 conseils pour bien se préparer à l’accouchement

  • 10 conseils préparation accouchement- Suavinex

Ça y est, vous êtes enceinte ! D’ici quelques mois, vous allez accueillir votre petit bébé. Mais avant, il faut vous préparer à l’accouchement. C’est quelque chose que vous pouvez faire tout au long de votre grossesse, avec différentes étapes en fonction de son avancée. Suivez le guide !

Trouver une maternité

Si votre gynécologue est indépendant, il ne travaille pas forcément dans un hôpital. Il vous faut donc trouver un obstétricien ou une sage-femme en qui vous avez confiance et qui pratique dans une maternité dans laquelle vous vous sentez bien. Pour cela, il faut vous renseigner : quels types d’accouchement sont pratiqués, quelles préparations à l’accouchement sont proposées, quels services (photographe, empreinte de bébé…) sont disponibles, etc. Il est maintenant aussi possible d’accoucher à la maison, avec une sage-femme indépendante.

La préparation à l’accouchement

Pour préparer les futures mamans à l’accouchement, il existe de nombreuses méthodes possibles : l’haptonomie, le yoga, la sophrologie, le chant prénatal… Il est important que vous en trouviez une qui vous convienne, pour vous sentir à l’aise le jour J.

Le projet de naissance

Le projet de naissance doit être élaboré entre les parents et l’obstétricien. Parlez de vos attentes, de vos envies (par exemple accouchement naturel ou avec péridurale), de si vous voulez faire une tétée d’accueil… Le médecin pourra vous aiguiller en donnant son avis, et fera son possible pour le respecter le jour venu.
Il faut toutefois garder en tête que certaines de vos volontés ne pourront être respectées si elles peuvent un impact sur votre santé ou celle de bébé. C’est notamment le cas parfois avec la péridurale, l’épisiotomie, l’utilisation de forceps ou de ventouse, l’équipe médicale peut être forcée d’y avoir recours pour des questions de sécurité.

Réfléchir à l’allaitement

C’est une évidence pour certaines, mais pour d’autres les neuf mois de la grossesse sont indispensables pour décider si elles allaiteront ou non. Il faut donc y réfléchir avant l’accouchement, sachant que vous pourrez toujours changer d’avis le moment venu.
Certaines maternités ont du personnel formé pour aider les jeunes mamans allaitantes, qui sera là pour vous accompagner si vous donnez le sein. Sachez que vous pourrez avoir besoin de coussinets d’allaitement pour absorber les écoulements de lait entre deux tétées, il est donc conseillé d’en glisser quelques uns dans votre valise de maternité. Si vous avez choisi de ne pas allaiter, les équipes vous donneront des petits biberons tout prêts.

La valise de maternité

Le grand jour approche, c’est le moment de faire votre valise pour la maternité avec tout ce dont vous aurez besoin : des vêtements pour vous et bébé, des bavoirs, une tétine et/ou un doudou, des affaires de toilette, des culottes jetables, et des choses pour vous occuper. Une fois prête, rangez-la dans un endroit où vous pourrez l’attraper facilement au moment de partir pour l’accouchement.

Le prénom

Pendant ces 9 mois de grossesse, choisir le prénom est une façon de vous rapprocher de votre futur bébé. Si vous hésitez entre plusieurs, pas d’inquiétude : le jour où vous rencontrerez votre enfant, le bon sera sûrement une évidence. Et si vous n’y arrivez pas, pas de panique ! On a quelques conseils pour vous.

Les affaires indispensables pour bébé

Ce n’est pas la peine de faire une razzia dans les boutiques pour bébés, mais certains choses sont indispensables. Pour le retour à la maison, il faut avoir des vêtements, un lit, une poussette, un siège pour la voiture, des couches… Et de quoi nourrir bébé ! C’est-à-dire un tire-lait si vous donnez le sein, et des biberons, même si vous allaitez.

Les visites à la maternité

Plus que quelques jours ou semaines ! Bébé va bientôt arriver, et pour pouvoir profiter de lui le plus possible, organisez les visites à la maternité (un peu) à l’avance. Si vous souhaitez absolument que quelqu’un vienne vous voir, il faut le prévenir un peu avant de la date de votre terme, afin d’être sûr qu’il puisse venir.

A l’inverse, si vous ne voulez pas avoir trop de visites et limiter la liste des invités, dites-le avant à ceux qui devront attendre afin de ne pas avoir de tracas alors que votre enfant vient de naître et que vous aurez beaucoup de choses en tête.

Ne pas hésiter à demander de l’aide

Vous stressez à l’approche du grand jour ? N’hésitez pas à en parler à vos proches, ils arriveront sûrement à vous rassurer. Et si vous sentez que vous et le papa aurez besoin d’un coup de pouce pour le retour à la maison, vous pouvez demander à un proche (vos parents, frères et sœurs, meilleur(e) ami(e)…) de venir vous prêter main forte.

Vous préparer psychologiquement

Le plus important dans tout cela, c’est vous. Il faut que vous vous sentiez prête à donner la vie. Pour cela, la clé est la confiance en vous. Il faut aussi limiter les sources de stress, c’est pour cela qu’on conseille de tout préparer un peu avant, pour pouvoir vous reposer pendant les dernières semaines car vous aurez peu de temps pour vous après la naissance ! Et si cela vous angoisse, demandez du soutien à votre conjoint, à vos proches, ou à un professionnel si le besoin s’en fait sentir.

Inscription newsletter conseil grossesse maternité accouchement Suavinex

Vous avez aimé cet article ? Il est l’heure de s’inscrire à la newsletter Suavinex pour recevoir des tas de conseils sur la maternité

Pssst : Cet article est susceptible de vous intéresser :

2018-09-25T12:01:40+00:00 25 septembre 2018|Commentaires fermés sur 10 conseils pour bien se préparer à l’accouchement