L’allaitement en tandem, c’est possible !

  • allaiter alors que vous êtes enceinte c'est possible - blog conseil maman suavinex

Vous allaitez toujours votre bébé et vous êtes tombée enceinte ? Félicitations ! Mais voilà que surgissent des doutes ou même des craintes, liées au fait de poursuivre l’allaitement alors que vous attendez un nouveau bébé.

Quand l’allaitement est-il déconseillé ?

Uniquement en cas de menace d’accouchement prématuré ou de fausse couche. Dans ce cas, il est déconseillé d’allaiter car vous produisez de l’ocytocine pendant la tétée, ce qui peut provoquer des contractions. Consultez votre médecin pour plus d’informations.

Quels sont les changements qui peuvent perturber l’allaitement ?

  • Les premières semaines, vous noterez que votre poitrine est plus sensible. Mais ce phénomène va décroissant au fur et à mesure de l’avancée de votre grossesse, et cette gêne finira par disparaître.
  • Il est possible que votre production de lait diminue légèrement à cause des changements hormonaux. Continuez à donner le sein à votre aîné, et souvenez-vous : vous lui offrez bien plus qu’un mode d’alimentation 🙂
  • Le goût de votre lait peut changer, et votre bébé peut refuser le sein à cause de cela. Ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal et tout rentrera dans l’ordre rapidement.
  • Vous pouvez remarquer l’apparition de contractions ou d’une gêne dans le bas ventre pendant la tétée, à un stade avancée de la grossesse. Si votre médecin ne vous a pas empêchée d’allaiter, ne vous inquiétez pas. Mais si vraiment cela devient douloureux, écourtez les tétées.

Et après la naissance du bébé ?

  • Vous commencerez par produire du colostrum, comme lors de votre premier allaitement. Donnez la priorité au nouveau-né pour qu’il puisse bénéficier de tous les avantages du colostrum.
  • Votre montée de lait interviendra plus tôt, étant donné que votre aîné(e) stimule plus votre production
  • Oubliez les douleurs de poitrines ou les seins extrêmement gonflés : votre aîné(e) se chargera de soulager les petits ennuis qui arrivent parfois dans les premiers jours qui suivent la montée de lait
  • Votre petit dernier prendra du poids normalement malgré les tétées de son grand frère ou de sa grande sœur. En effet, il suffira de quelques jours seulement pour que votre poitrine produise la quantité de lait suffisante pour nourrir tout le monde en fonction de la demande 🙂

Bien sûr, il existe beaucoup d’autres avantages émotionnels à allaiter en tandem :

  • Votre aîné(e) ne se sentira pas exclu(e) par l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille
  • Un lien très fort va se créer entre vos enfants, beaucoup plus tôt que d’habitude !
  • Pour la maman, c’est une expérience unique qui vous aidera beaucoup dans les moments post partum parfois difficiles

Et vous, avez-vous connu l’expérience de l’allaitement en tandem ? Comment l’avez-vous vécue ? Racontez-nous !

2018-02-21T17:43:41+00:00 30 mars 2016|Commentaires fermés sur L’allaitement en tandem, c’est possible !