Allergies de printemps et grossesse

  • allergies printemps grossesse conseils blog grossesse suavinex

A cette époque de l’année, il est impossible de ne pas parler des allergies de printemps, étant donné le pourcentage élevé de personnes qui en souffrent. Si vous êtes enceinte et que vous avez déjà été diagnostiquée, vous devez être suivie de près par un médecin. L’allergie en elle-même ne présente aucun danger pour le fœtus mais en cas de crise d’asthme par exemple, votre bébé pourrait en souffrir.

Pour que cela ne se produise pas, vous devez consulter un allergologue au moment où vous tombez enceinte, pour l’informer de votre grossesse et être suivie de près. En principe, vous n’aurez pas besoin de prendre de médicaments pendant les vingt premières de la grossesse, car aucune étude ne prouve que le fœtus puisse être affecté. Mais seul le médecin pourra décider du comportement à adopter, en fonction des risques possibles pour vous et votre bébé.

En plus d’un éventuel traitement médicamenteux, voici quelques recommandations pour que vous vous sentiez mieux :

  • Ne prenez aucun médicament anti allergique ou antihistaminique sans prescription médicale, même pendant le dernier trimestre de grossesse
  • Contrôlez quotidiennement le niveau de pollens et de graminées dans votre ville. Des applications mobiles pourront vous donner cette information, pour que vous puissiez prendre d’éventuelles précautions supplémentaires
  • Si le niveau de pollens est haut, ne sortez pas dans la rue dans la mesure du possible, n’aérez pas votre maison et évitez les courants d’air
  • Les jours de vent, ce sera plus compliqué ! Utilisez des lunettes de soleil et, si vous le pouvez, un petit masque anti-pollution
  • Il vaut mieux sécher votre linge en machine plutôt qu’à l’air libre. Si vous n’avez pas de sèche-linge, secouez bien votre linge avant de le ranger
  • Lavez-vous les cheveux le soir, avant de vous coucher, car les cheveux gardent souvent des particules de pollen qui ne vous feront pas de bien pendant votre sommeil 🙂
  • Informez votre gynécologue du traitement que vous aura donné votre allergologue

Vous devrez vous armer de patience… et de mouchoirs pour passer les semaines à venir. Mais tout de suite après, nous pourrons enfin profiter de l’été dont nous rêvons tous et toutes. Courage !

2018-03-07T11:10:41+00:00 18 mai 2016|Commentaires fermés sur Allergies de printemps et grossesse