Futurs papas : Quel modèle éducatif ?

  • blog conseil grossesse futurs papas quel modèle éducatif

Il est un domaine pour lequel on se pose beaucoup de questions mais aussi pour lequel on aura toutes sortes de réponses : c’est bien celui de l’éducation de nos enfants !
Gilles Vaquier de Labaume, spécialiste de la petite enfance et fondateur de l’Atelier du Futur papa l’a bien compris de par sa propre expérience. Il nous livre ici quelques clés pour déculpabiliser !

Ecoute et compréhension

L’éducation, vaste sujet qui alimente chaque jour la littérature et qui divise les foules. Et là, attention, ceux qui n’ont jamais eu d’enfants ont des informations absolument capitales à ce sujet ! N’écoutez que la parole qui vous amènera vers plus de contact, de respect et d’écoute envers votre enfant, c’est la bonne voie.
Il faut savoir qu’éduquer ne commence pas avant un certain âge, ou l’enfant va commencer à entendre notre discours et l’intégrer à son mode de fonctionnement au quotidien pour changer ses habitudes, il pourra à cette période s’auto-corriger, comprendre nos demandes et les respecter mais avant cela nous ne pouvons qu’être que des exemples !

Leur cerveau immature, en construction, va subir des émotions de plein fouet, cette force émotionnelle puissante va les empêcher de réfléchir. En même temps, vous aurez beau crier, hurler pour leur demander de s’arrêter, ils vont certainement continuer à moins qu’ils soient soumis à la peur par rapport à votre façon de demander et là ils s’arrêteront de suite mais quand le lait déborde de la casserole il faut éteindre le feu en dessous et non pas juste déplacer la casserole.

C’est à dire que le célèbre : ’Faites ce que je dis et pas ce que je fais’ ne fonctionne absolument pas !

Nous sommes aussi des enfants

Mais les parents sont comme les enfants finalement, ils répètent des choses qui ne marchent pas…. Pourquoi tant d’entêtement devant un système qui est voué à l’échec ? Parce que tout simplement, se retourner vers soi, c’est se remettre en question, voire même remettre en question le modèle éducatif que l’on a reçu de nos parents et c’est là que la difficulté commence…

En effet, se remettre en question c’est accepter de se dire que l’on fait mal et là la douleur est intense mais aussi et surtout chercher et trouver des solutions éducatives plus douces et plus efficientes. La barre est haute quand on n’a pas de prédisposition naturelle à s’occuper des enfants et à se remettre en question.

Se tromper c’est une occasion incroyable de s’améliorer, l’échec dans notre société est mal perçu, peu importe le domaine alors qu’il s’agit en fait juste d’une formidable occasion de devenir le même en mieux ! Comme le disait Nelson Mandela : ‘Soit je gagne, soit j’apprends’

Accepter et Dédramatiser

Alors oui, il nous arrivera certainement de nous agacer, de crier et culpabiliser pour ne pas avoir su maîtriser nos émotions. Ce n’est pas un drame et ça arrive à la plupart des parents, même si tous ne l’avoueront pas.  Nos enfants ne nous en voudront pas, et ils comprendront d’une certaine façon que les parents ont aussi parfois des émotions qui les animent et qui peuvent prendre le dessus. Cela ne nous en rend que plus humain. L’essentiel dans ces cas-là est d’accepter, et instaurer le dialogue. « Tu vois, papa et maman sont comme toi, parfois ils sont en colère et ils crient pour sortir cette forte émotion, ce n’est pas la meilleure façon, mais cela demande un certain contrôle qu’il est parfois difficile à avoir« .

Les erreurs éducatives avec nos enfants, ne sont pas très grave si l’on à la capacité de s’excuser et si on trouve avec lui, ensemble, des pistes de possibilités de relations constructive et pérenne car notre héritage le plus précieux est en jeu dans notre relation quotidienne avec notre enfant : notre lien d’attachement !

Vive les parents 😉
Gilles de l’atelier du futur papa www.atelierdufuturpapa.com

2018-06-11T15:24:29+00:00 8 juin 2018|0 Comments

Leave A Comment