Test de O’Sullivan pour dépister le diabète gestationnel : un passage obligé ?

  • test o'sullivan risque diabète gestationnel conseils blog grossesse suavinex

Parmi tous les examens que doit passer la femme enceinte, on trouve le test O’Sullivan ou test de glycémie. Il doit être fait entre la 24ème et la 28ème semaine de grossesse, et sert à mesurer la quantité de glucose dans le sang. Il faut donc absorber 50 grammes de glucose par voie orale et effectuer une prise de sang une heure plus tard. Il n’est pas nécessaire de le faire à jeun : il vaut même mieux arriver en ayant petit-déjeuné pour éviter un malaise.

Si les résultats de ce premier test sont normaux, l’hypothèse de diabète gestationnel est écartée. Mais à la moindre anomalie, on doit faire un second test appelé Test Oral de Tolérance au Glucose pour confirmer l’hypothèse du diabète gestationnel. Mais pas d’inquiétude : les futures mamans qui passent ce test ne sont pas toutes atteintes de diabète. Pour écarter définitivement cette possibilité, le taux de glucose dans le sang doit être inférieur à 140mg/l pour les deux prises.

Tout le milieu médical n’est pas d’accord pour pratiquer systématiquement ce test. D’ailleurs, dans plusieurs pays, ce test n’est indiqué que pour les femmes enceintes qui cumulent les facteurs de risque.

Le diabète gestationnel est l’une des complications les plus fréquentes pour la femme enceinte. Il est important de confirmer ou écarter cette hypothèse le plus rapidement possible, car si le diabète n’est pas traité, les risques de bébé trop gros augmentent, ainsi que les éventuels problèmes à l’accouchement, risques d’obésité pendant la petite enfance, etc…

Alors chères futures mamans, notez dès maintenant dans vos agendas le test de diabète gestationnel 🙂

2018-02-21T15:35:53+02:0022 février 2016|Commentaires fermés sur Test de O’Sullivan pour dépister le diabète gestationnel : un passage obligé ?